Protection sociale et rôle de l’Etat

21 Déc 2020 | 0 commentaires

La protection sociale est destinée à parer aux risques et aléas sociaux. Elle vise à répondre à certaines urgences et constitue l’émanation de la solidarité dans la société afin que plus personne ne dépende de la charité et de l’aumône. Presque tous les pays du monde disposent d’un système de sécurité sociale. C’est l’efficacité des systèmes qui peut être cependant remise en cause.

La protection sociale : un droit humain fondamental ?

La sécurité sociale est un système de protection qu’offre la société à ses membres à travers une série de prestation ou mesures publiques. Il s’agit d’une obligation pour l’État. La protection sociale est un droit pour chaque citoyen. Les premières traces de sa consécration comme telle se retrouvent aux articles 22 et 25 de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) de 1948 qui fait partie intégrante de la constitution béninoise.

En effet, selon lesdits articles « toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale (…) » ; « (…) Elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance, (…) ».

protection sociale

Il s’en suit que la protection sociale est un droit universel reconnu à toute personne sans distinction de sa situation. La protection dont il s’agit vise à fournir aux citoyens un certain niveau de sécurité lorsqu’ils sont confrontés aux risques de vieillesse, survivants, incapacité, invalidité, enfants à charge et l’accès à des soins médicaux curatif ou préventif.

Il ne s’agit pas seulement d’apporter un secours en cas de difficulté à telle ou telle catégorie de personnes, mais de permettre à tout individu quels que soient les aléas de la vie, d’avoir des droits qui lui permettent de demeurer dans une situation d’égalité avec les autres.

L’inégal accès à la protection sociale

Au Bénin, la protection sociale, telle qu’elle se dégage de la loi n° 98-019 du 21 mars 2003 portant code de sécurité sociale et les lois la complétant, est axée sur un système d’assurances (assurance retraite et les allocations familiales, assurance maladie intégrant la maternité et l’assurance des risques professionnels).

Plus qu’un droit, la sécurité sociale est un levier de développement qui peut avoir des retombées positives sur le bien-être socio-économique et politique de sa population. Pourtant, la protection sociale reste un droit ineffectif pour la grande majorité des citoyens africains en général et béninois en particulier en raison de taux de couverture effective insuffisants. Ce qui laisse parfois croire qu’il s’agit d’un droit réservé aux nantis.

Il est loisible de constater que le système de sécurité sociale béninois est conçu pour considérer les travailleurs de l’économie formelle mais aussi les travailleurs du secteur informel, de l’emploi rural et de l’activité indépendante.

Cependant, placé sous un régime d’affiliation volontaire, très peu d’employeurs s’obligent à souscrire à une protection pour leurs travailleurs. Il va de soi que les défis restent grands afin d’atteindre une couverture intégrale, une protection sociale effective pour chacun.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 ⁄ 3 =


Newsletter