La mendicité de l’enfant : une pratique interdite ?

24 Déc 2020 | 0 commentaires

Raser les rues à la quête d’aumônes. Endurer le soleil comme la pluie, munis de boîtes de conserve ou sacoches usés. Vêtus de haillons et sous la contrainte invisible d’un tiers adulte qui s’érige en receleur des dons glanés… Les enfants mendiants se comptent par centaines dans les rues. Et si on questionnait les textes sur la mendicité de l’enfant ?

L’interdiction de la mendicité de l’enfant

L’article 3 de la loi n°2015-08 portant code de l’enfant évoque le phénomène. Le législateur y dénonce le « fait pour un enfant de solliciter du public des dons dans son propre intérêt ou celui d’un tiers ayant un pouvoir sur lui ». L’Etat réprime ainsi la mendicité de l’enfant sous toutes ses formes et que cela soit sur initiative propre ou celle de l’enfant et celle d’un tiers influent.

Même justifiée par des recommandations religieuses comme cela s’observe notamment pour les enfants dits “Talibés’’, la mendicité est une infraction. La pratique est également interdite par la loi n°2006-04 portant conditions de déplacement des mineurs et répression de la traite d’enfants.

Quid de la répression ?

La répression en la matière est d’abord prévue aux dispositions de l’article 338 du code de l’enfant : « quiconque incite ou contraint un enfant à la mendicité, est puni de six (06) mois à deux (02) ans d’emprisonnement et d’une amende de cent mille (100 000) à deux cent cinquante mille (250 000) francs CFA ».

Dans le cas où l’enfant n’a été forcé ni influencé par personne, ses géniteurs ou tuteurs légaux seront tout de même tenus responsables. Cependant, l’Etat est responsable des cas de mendicité d’enfants de familles non identifiées.

Enfin, la loi n°2018-16 du 28 décembre 2018 portant code pénal en République du Bénin prévoit un lourd régime de sanctions contre les crimes et délits commis contre l’enfant (articles 569 et suivants).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 ⁄ 3 =


Newsletter