23 décembre 2017

A la découverte de la profession d'avocat: Qui est l'avocat? Un opportuniste ou un défenseur?

Surement pas moins qu'un défenseur!

La profession d’Avocat est censée l’emmener à la rencontre du monde. Il doit être accueillant de tous, et sa maison ouverte aux plaideurs et à ceux qui viennent l’accabler de leurs questions et de leurs doutes. L’une des règles déontologiques principales de l’avocat, est celle du secret professionnel. L’avocat est un ami, un frère, un confident, une oreille attentive et un regard compatissant. Il est la main tendue lorsque tout semble perdu. Il détermine le sort de son client. Comme le paroissien au confessionnal, c’est à cœur ouvert que le client doit donc se confier à son avocat, afin de tenir informé ce dernier des contours de sa cause. Et cela va de soi que le client est en droit d’espérer que sur chacun de ses mots, son avocat devra rester muet comme une tombe.

Au Bénin, la profession d’avocat est organisée par la loi n°65-6 du 20 avril 1965 instituant le barreau béninois. L’accès au barreau requiert l’obtention du certificat d’aptitude à la profession d’avocat (C.A.P.A) à l’issue d’un examen annuel organisé jusque-là, par la Faculté de Droit de l’Université d’Abomey-Calavi et le Barreau. Il n’y a en principe pas de limite d’âge pour accéder à la profession, outre la majorité civile. Par exemple, Me Nicolin ASSOGBA a accédé à la profession d’avocat à 21 ans devenant ainsi le plus jeune béninois ayant accédé à cette profession.

Les Avocats sont chargés de la défense des causes sur toute l’étendue du territoire lorsqu’ils sont sollicités, parce que constitués soit par des personnes physiques ou morales, soit commis d’office par l’État en matière criminelle. La constitution d’avocat est libre et la représentation des parties par un avocat n’est pas obligatoire devant les Cours et Tribunaux, sauf dans certains contentieux spécifiques, comme par exemple dans certaines matières devant la Cour Suprême. Mais la loi N° 2016-16 du 28 juillet 2016 modifiant et complétant la loi N°2008-07 du 28 février 2011 portant Code de Procédure Civile, Commerciale, Sociale Administrative et des comptes, prévoit la représentation obligatoire des parties au procès devant la Cour d’Appel.

Les Avocats jouissent de la liberté d’expression et de la garantie d’indépendance dans la défense des causes qui leur sont soumises, sauf le respect dû aux Cours et Tribunaux.

La discipline professionnelle des Avocats est assurée par le Conseil de l’Ordre des Avocats ayant à sa tête le Bâtonnier. Me Yvon DETCHENOU est l’actuel bâtonnier, il est le Responsable de la corporation.

Au Bénin, presque la quasi-totalité des avocats ont établi leurs sièges à Cotonou, ville portuaire et capitale économique du Bénin. Cette situation ajoutée à la faiblesse du pouvoir d’achat des Béninois accentue les difficultés d’accès au droit et à une bonne justice.

Les avocats inscrits au Barreau béninois ont une mission : représenter, défendre et assister le client. Cette mission, ils l’assurent autant qu’ils le peuvent dans le respect de la discipline au sein de l’ordre.

Last modified on samedi, 23 décembre 2017 12:13