28 décembre 2017

Bénin : le Droit de grève retiré aux agents de la santé, de la justice et de la sécurité.

1172

       Aux termes des dispositions de l’article 31 de la Constitution béninoise, « l’Etat reconnait et garantit le droit de grève. Tout travailleur peut défendre dans les conditions prévues par la loi ses droits et ses intérêts soit individuellement, soit collectivement ou par l’action syndicale. Le droit de grève s’exerce dans les conditions définies par la loi. »

       C’est certainement dans ce sens que les députés ont procédé, ce jeudi 28 décembre 2017, à la modification de la loi 2015-18 portant statut général de la fonction publique. Cette modification a eu pour but le retrait du droit de grève à trois corps d’agents permanents, fonctionnaire de l’Etat. Il s’agit :

  •    - du corps des agents de santé ;
  •    - du corps des agents du secteur de la justice ;
  •    - et du corps des agents et forces de sécurité publique du Bénin.

Le retrait du droit de grève n’emporte pas retrait de l’action syndicale. Et selon quelques voix interrogées au rang des députés, il s’agit d’une mesure de prévention des dérives et atteintes aux personnes que pourraient entraîner l’exercice de ce droit de grève par certains corps de la fonction publique, à l’image des nombreux décès enregistrés lors des récents mouvements de grève enclenchés par les agents du secteur de la santé.

Les nouvelles dispositions de cette loi seront très bientôt disponibles sur www.legibenin.net.

 

 

Abonnez-vous à notre site et à notre page Facebook LegiBenin !